Aide Personnalisée (AP) : le débat

Aide Personnalisée (AP) : le leurre de l’Education Nationale


enfants en classe

Si votre enfant est au collège, vous avez sans doute remarqué sur son emploi du temps ou sur le cahier de texte électronique des heures d’AP. Ces heures dites d’aide « personnalisée » partent sans doute d’une bonne intention mais leur résultat est très discutable.

Le constat

Dans des classes de 24 à 30 élèves au niveau très hétérogène, il faut venir en aide aux élèves décrocheurs ou en difficulté. Ceux qui comprennent mieux ou très bien ne doivent pas être oubliés : il faut les tirer vers le haut.

La pratique

Lors de ces heures d’AP, l’enseignant est censé aider les élèves les plus en difficulté tout en stimulant ceux qui peuvent avancer plus vite… la tâche est difficile. Elle se pratique mais le résultat reste illusoire.

Si l’on en croit nos formateurs, il faudrait fabriquer des exercices selon le niveau de chacun de nos élèves. Des fiches d’auto-correction leur permettraient de se corriger sans l’aide du professeur. La préparation est très lourde et le résultat peu probant. Cela les occupe, certes. Mais celui qui n’a pas compris et reste avec un exercice à son « petit » niveau n’accèdera pas aux connaissances exigées en fin d’année. C’est désespérant.

Anne, 36 ans, professeur certifiée de mathématiques à Saint-Nazaire.

Beaucoup de professeurs comme Anne savent qu’on ne peut malheureusement pas être au four et au moulin et finissent par se décourager pour revenir à des heures de cours plus traditionnelles. On fera contre mauvaise fortune bon cœur et tout le monde devra avancer comme il le peut et s’il le peut…

Le résultat

Pour des élèves en difficulté, les lacunes des années précédentes seront peut-être partiellement comblées mais les connaissances du programme de sa tranche d’âge seront-elles acquises ? En mathématiques comme ailleurs, un accompagnement personnalisé par un professeur extérieur est souvent la solution pour amorcer le déclic et la confiance de l’enfant ou de l’adolescent. (Voir notre article « Mon enfant a-t-il besoin de cours particulier ? » )

auteur helene

En savoir plus sur l'auteur

Hélène est éducatrice spécialisée et mère de 3 enfants