Choix des langues étrangères LV1-LV2

Langues étrangères (LV1, LV2) : des solutions face à la pauvreté du choix proposé par l’Education nationale


ado dans salle de classe

Comme de nombreux parents, vous vous posez la question du choix des langues vivantes avec l’entrée au collège.

Si souvent la question du choix de la LV1 ne se pose pas en Sixième, puisque l’anglais reste la langue étrangère préférée des français et, bien sûr, la plus utile, c’est dès l’entrée en Cinquième que les choses se corsent avec le choix obligatoire d’une LV2.

En effet, la plupart de nos établissements scolaires proposent une alternative simple et arbitraire : espagnol ou allemand. L’espagnol est, après l’anglais et le mandarin, la langue la plus parlée dans le monde. Son étude reste donc un excellent choix et est souvent préférée à celle de l’allemand qui paraît plus difficile et moins utile. Cette vision n’est pas très juste : la grammaire espagnole est au moins aussi compliquée que celle du français (c’est dire !) alors que nos amis allemands ne sont pas adeptes des exceptions !

Par ailleurs, l’allemand est une langue qui permet une bonne structuration de la pensée (elle comporte, comme le latin, des déclinaisons), qui ne doit pas être réservée qu’aux meilleurs élèves !

Mon garçon, Romain, est dyslexique. La pratique du français est extrêmement difficile et que dire de l’anglais ! Son professeur principal nous a conseillé le choix de l’allemand plutôt que de l’espagnol… Nous étions peu confiants mais pour l’instant, notre fils apprécie vraiment cette langue où tout s’écrit comme ça se prononce !

Sylvaine, maman de Romain

Sortir du choix hispano-allemand, pourquoi pas ?

Observons le palmarès des langues les plus parlées dans le monde :


Pourquoi ne pas proposer à nos chères têtes blondes (ou pas) l’étude d’une langue qui sera un atout dans le monde du travail, un nouveau plaisir d’apprendre pour les plus curieux et une façon de se démarquer des autres sur leur futur CV ? Le mandarin, le japonais, le russe, l’italien, l’arabe… sont autant de langues qui pourraient, enseignées dès le plus jeune âge, passionner nos enfants.

Alors, comment faire si mon enfant souhaite étudier une langue qui n’est pas proposée par le collège ?

Si le recrutement de l’éducation nationale pêche par son manque d’originalité, des solutions existent. Si le choix d’une première puis d’une deuxième langue est obligatoire, son enseignement peut être dispensé par des organismes agréés par l’éducation nationale comme le CNED qui propose un large choix de langues vivantes. Les cours par correspondances qu’ils proposent sont de qualité mais pour un enfant moins studieux ou peu autonome, c’est un peu difficile.

L’idéal est certainement de combiner les cours par correspondance avec des cours particuliers et des organismes tels que Rosetta Stone sont tout à fait recommandés. En effet, le site regorge de propositions adaptées à l’étudiant curieux qui souhaiterait apprendre ou réapprendre le portugais, l’italien, etc.

Les langues étrangères : un atout pour l’avenir

Lira-t-on, comme souvent, sur le CV de votre ado : « Anglais, parlé et écrit couramment. Espagnol parlé. » Difficile de se démarquer dans le monde du commerce, de la restauration, de l’ingénierie ou du tourisme avec un tel libellé... Alors, pourquoi pas se lancer d’une troisième langue ? Si le choix de la LV3 est parfois possible au lycée, on peut aussi se lancer seul ou avec un groupe de camarades. L’expérience en vaut la chandelle.

Les incontournables : l’anglais et l’espagnol

Partout dans le monde, l’anglais reste LA langue qui ouvrira beaucoup de portes ! Les français ne sont malheureusement pas les premiers de la classe dans la pratique de cette langue. Heures de cours peu nombreuses, effectif important en classe qui ne permet pas de faire participer tous les élèves… Résultat, nos chérubins parlent anglais 1 à 10 minutes par semaine ! C’est bien trop peu pour prétendre au « couramment » du CV, non ?

Idem pour l’espagnol. Comment devenir un as de l’espagnol en le pratiquant si peu au collège ? N’oublions pas que c’est une langue très utile à l’heure actuelle car elle est, après l’anglais et le mandarin, la langue la plus parlée dans le monde.

Lorsque je suis entré au lycée, après une LV1 Anglais et une LV2 Allemand, j’ai choisi de suivre des cours d’espagnol. En effet, mon projet d’intégrer une école de tourisme ne pouvait se passer du choix d’une troisième langue et aujourd’hui, l’espagnol est devenu incontournable même aux Etats-Unis où je souhaite m’installer plus tard !

Hugo, 20 ans, étudiant en Ecole de tourisme.

Pour devenir un crac, en anglais comme en espagnol, des solutions existent : regarder les films et les séries en VO (c’est gratuit et les ados adorent), partir à l’étranger (seul, en famille, avec des copains… voir notre dossier sur « Cours d’anglais : améliorer son niveau rapidement » ) et évidemment suivre des cours particuliers. Sans forcément devenir bilingue, votre enfant pourra toujours bénéficier de conseils personnalisés et d’exercices adaptés à son niveau avec un professeur à domicile.

Comme j’étais nul en anglais, mes parents m’ont obligé à suivre un cours avec Vanessa, une étudiante en anglais qui venait à la maison une fois par semaine. Elle m’a fait bosser l’oral et m’a donné plein d’explications sur des cours que je n’avais pas trop suivis. C’est quand même bien parce que maintenant, j’ai envie de plus participer en classe et ma prof l’a remarqué.

Mathis, 14 ans, élève en Quatrième.
Des organismes tels que Babbel ou le site Superprof sont tout à fait recommandés pour trouver un professeur de langue près de chez vous.
auteur berenice

En savoir plus sur l'auteur

Bérénice est professeur de français au collège et lycée et mère de 2 enfants